COVID-19, état d’urgence mondiale limité par les droits humains

Rapports

Que dit le droit international des droits de l’homme sur les mesures prises par les États en temps d’état d’urgence sanitaire ? Autrement dit, au cas où l’État pourrait prendre des mesures exceptionnelles pour protéger les citoyens et la communauté, ce « pouvoir » exceptionnel n’est-il pas encadré et limité ? Cette question constitue le fil conducteur de ce rapport du Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH) intéressé à analyser l’état d’urgence international provoqué par la pandémie du COVID-19, à la lumière des droits humains, les décisions prises par l’État haïtien en cette période et leurs incidences sur les droits humains et la gouvernance publique.