COVID-19, état d’urgence mondiale limité par les droits humains

Rapports Rapports thématiques

Que dit le droit international des droits de l’homme sur les mesures prises par les États en temps d’état d’urgence sanitaire ? Autrement dit, au cas où l’État pourrait prendre des mesures exceptionnelles pour protéger les citoyens et la communauté, ce « pouvoir » exceptionnel n’est-il pas encadré et limité ? Cette question constitue le fil conducteur de ce rapport du Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH) intéressé à analyser l’état d’urgence international provoqué par la pandémie du COVID-19, à la lumière des droits humains, les décisions prises par l’État haïtien en cette période et leurs incidences sur les droits humains et la gouvernance publique.