Participation aux mécanismes de droits humains

Contribution aux systèmes de protection des droits humains

48ème session du Conseil des droits de l’homme : du 13 septembre au 8 octobre 2021

La 48ème session du Conseil de droits de l’homme s’est ouverte le 13 septembre, à Genève. Dans son allocution, la Haute-Commissaire aux droits de l’homme, Madame Michelle Bachelet, a inclus un passage sur Haïti dont les départements du Sud, des Nippes et de la Grand’Anse ont été frappés par un tremblement de terre  de magnitude 7.2 faisant au moins 2. 207 décès.

« En Haïti, le tremblement de terre du mois dernier a ajouté encore plus de souffrance à la vaste crise des droits de l’homme que traverse le pays. J’encourage tous les acteurs impliqués dans les efforts de reconstruction à se concentrer sur la nécessité de renforcer la résilience du pays, avec des progrès durables en matière de droits économiques et sociaux, en accordant une attention particulière aux femmes et aux filles. L’assassinat du président Moise illustre l’insécurité rampante du pays. Nous sommes particulièrement préoccupés par la poursuite des attaques contre le personnel judiciaire et les défenseurs des droits de l’homme. »

Une déclaration conjointe sur Haïti( en anglais et en français) a été préparée et sera lue par devant le Conseil des droits de l’homme. Une fois lue, ladite déclaration sera mise ligne.


Prochaine session du Comité des droits de l’homme, mars 2022

Les 11 et 12 septembre 2020, en perspective de l’examen d’Haïti par le Comité des droits de l’homme, le CARDH a, en partenariat avec le Réseau international des droits humains (RIDH), réalisé une formation à l’intention de plusieurs organisations de droits humains sur les stratégies de plaidoyer auprès des mécanismes onusiens. Les échanges ont aussi permis de compléter le rapport qui sera soumis.


Conseil des droits de l’homme : Examen périodique universel (EPU)

Sous la direction du Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme, plusieurs organisations de défense des droits humains en Haïti ont soumis un rapport alternatif pour le deuxième cycle de l’Examen périodique universel de la République d’Haïti en novembre 2016. Ce rapport a été pris en compte par le Haut-commissariat aux droits de l’homme (HCDH) dans son rapport présenté au Conseil, conformément à la procédure y relative.


Comité des droits de l’homme

En décembre 2013, le CARDH et les organisations membres de la Plateforme des organisations haïtiennes de défense des droits humains (POHDH) ont soumis un rapport alternatif sur la mise en œuvre du Pacte International relatif aux droits civils et politiques et ont participé à l’examen de l’État haïtien par le Comité des droits de l’homme.